Share Button

Au sommaire de cette édition : un acteur américain revisite l’Ice Bucket Challenge pour dénoncer les brutalités policières ; le ministre indien des finances provoque la polémique ; et un perroquet vole en liberté aux côtés de son propriétaire.
« L’ICE BUCKET CHALLENGE » DÉTOURNÉ PAR UN ACTEUR AMÉRICAIN
Alors que des milliers de célébrités et d’anonymes s’adonnent depuis plusieurs semaines au « Ice Bucket Challenge » qui consiste à se verser un seau d’eau glacée sur la tête pour sensibiliser l’opinion publique à la lutte contre la maladie de Charcot, l’acteur américain Orlando Jones a, à son tour, décidé de s’emparer du phénomène. Mais au lieu d’utiliser du liquide, ce dernier a choisi de se servir de munitions pour armes à feu pour réaliser sa mise en scène. Objectif de cette initiative baptisée « Bullet Bucket Challenge » : tenter d’apaiser les tensions provoquées aux Etats-Unis par la mort de Michael Brown le 9 août dans la ville de Ferguson tout en dénonçant les brutalités perpétrées par certains membres des forces de l’ordre du pays.
Dans un court texte publié sur son blog Tumblr pour accompagner sa fameuse vidéo, le comédien fustige en effet les violences dont se rendent régulièrement coupables certains policiers à l’égard de la communauté noire. Des agents qui ne constituent selon lui qu’une infime partie des effectifs de police à travers le pays mais qui donnent une très mauvaise image des gardiens de la paix américains. Une situation qui, à ses yeux, n’a que trop duré et qui doit donc évoluer au plus vite.
Une opération destinée à réveiller les consciences à propos des brutalités policières qui n’a pas tardé à faire des émules sur la Toile. Comme l’illustrent ces clips qui circulent en ligne, ils sont plusieurs à avoir rapidement emboîté le pas d’Orlando Jones en se versant des seau de cartouches sur la tête. Un détournement du « Ice Bucket Challenge » lui même revisité par cet utilisateur du web qui a préféré remplacer les balles par des bulletins d’inscription sur les registres électoraux. Une façon pour ce dernier de rappeler aux citoyens américains que leur vote reste le meilleur moyen pour pousser les policiers du pays à modifier leur comportement.
INDE : LE MINISTRE DES FINANCES SCANDALISE LA TOILE
« Le viol commis à New Delhi en 2012 était un incident mineur qui a coûté des millions de dollars à l’industrie du tourisme. » Voici ce qu’a déclaré jeudi dernier à la télévision nationale Arun Jaitley, le ministre des Finances indien. Des propos qui font directement référence au viol en réunion subi dans un bus le 16 décembre 2012 par Jyoti Singh Pandey, une jeune étudiante qui avait succombé à ses blessures. Un point de vue massivement dénoncé sur la Toile.
Ils sont en effet nombreux à multiplier les messages sur les réseaux sociaux pour fustiger la prise de parole du dirigeant indien qualifiée de répugnante. Des internautes scandalisés par le parallèle établi par Arun Jaitley qu’ils accusent d’être plus préoccupé par les pertes financières causé par le viol de Jyoti Singh Pandey que par le décès de la jeune femme. Une vague d’indignation qui selon les auteurs de ces messages publiés sur Twitter doit inciter Arun Jaitley à présenter sa démission.
Et ces déclarations controversées ont également choqué la famille de l’étudiante violée en 2012. Son père a ainsi indiqué à l'agence de presse Asian News qu'en assimilant un viol à un incident mineur, Arun Jaitley encourage les hommes à perpétrer ce genre de crime. Une polémique qui a finalement poussé le principal intéressé à s'excuser vendredi, ce dernier assurant regretter que sa prise de parole ait été perçue comme manquant de sensibilité.
Un tollé en ligne qui n'est pas sans rappeler celui provoqué début août par ces clichés réalisés par le photographe indien Raj Sheyte. On y voyait une jeune femme en train de se faire agresser sexuellement par plusieurs hommes. Des photos qui avaient choqué de nombreux utilisateurs du web, consternés par le fait que le viol puisse représenter une source d'inspiration pour l'artiste.
TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
HitchBot, le robot qui devait traverser en auto-stop le Canada d’ouest en est est arrivé à destination le 21 août dernier. Un périple de plusieurs milliers de kilomètres au cours duquel l'androïde a fait beaucoup de rencontres et pris de nombreuses photos-souvenirs en compagnie des automobilistes qui ont accepté de le transporter. Des clichés partagés… Lire la suite sur notre site web.

Visitez notre site :
http://www.france24.com

Abonnez-vous à notre chaîne sur Youtube :
http://www.youtube.com/subscription_c…

Rejoignez nous sur Facebook
https://www.facebook.com/FRANCE24

Suivez nous sur Twitter
https://twitter.com/France24_fr#

Share Button

Vidéos similaires:

  • No Related Posts